45 caricatures drôles qui montrent le quotidien d'un couple - wtfacts

45 caricatures drôles qui montrent le quotidien d’un couple


Le mariage est une aventure de longue haleine qui a plusieurs phases. Certaines sont plus excitantes que d’autres. Mais il faut savoir apprécier chacune d’elles. Les couples les plus heureux – les plus durables – sont ceux qui apprennent à chérir chaque instant, chaque banalité. Une bonne dose d’humour en plus et on tient le tiercé gagnant !

Ceci, l’artiste israélien Yehuda Devir l’a parfaitement compris, comme l’illustrent ses caricatures, qui font ressortir les petits tracas quotidiens vécus avec son épouse, Maya. Chacun de ses dessins exprime des réalités sur la vie de couple. Il faut avouer que ces illustrations ont le mérite d’être aussi bien révélatrices qu’amusantes.

La lune de miel

C’est sûrement la phase que les jeunes mariés connaissent le mieux. C’est la phase préférée du mariage. On ne se lasse pas de l’autre. On se sent plus complet en sa compagnie. Ah, cette belle époque où on n’a aucune envie de sortir du lit…même pas pour aller aux toilettes !

Durant cette phase, qui passe assez vite, tout ce qui pourrait nous éloigner de notre partenaire est considéré comme une menace mortelle. Même aller au travail devient pénible, mais on s’y résigne vu que les factures ne se paient pas par magie.

Le mari timide

Bien que ce soit rare, certains hommes sont gênés à l’idée d’être torse nu en public – à la plage, par exemple. Ce mal-être n’est pas exclusif qu’aux femmes.

Ça pourrait arriver une fois en passant ou même fréquemment. Quoi qu’il en soit, un petit coup de pouce est parfait pour détendre un conjoint qui a honte de retirer son haut en public et ça vaut le coup ; quand on sait à quel point c’est génial de barboter ou de nager à deux, de se lâcher sans penser à rien.

La vaisselle sale s’entasse

Ceux qui pensent que les femmes sont faites pour le ménage, et adorent ça, devraient jeter un œil à ce dessin. Toutes les femmes ne considèrent pas les tâches ménagères comme un devoir solennel. Pas moins qu’elles n’adorent ça.

D’ailleurs, faire la cuisine et faire la vaisselle sont deux tâches distinctes. La vaisselle se fait “après”, quand il n’y a plus d’ustensiles propres. Et puis, on peut toujours compter sur les plats à emporter ou – encore mieux – sur un mari qui comprend le sens du mot égalité. Quelle joie de passer sa vie avec un homme qui fait la vaisselle !

Vade retro kilos en trop

Tellement obsédées par leur poids, certaines femmes montent sur la balance tous les deux jours. A la place des kilos, c’est la tête qu’elles perdent. Le souci, c’est qu’il est dur de perdre du poids ; ça demande de la détermination, de la persévérance et de l’engagement.

Avoir un partenaire qui se moque de nos efforts n’aide pas vraiment. En soutenant sa femme, on lui montre qu’elle peut compter sur la personne qu’elle aime. Pour une femme amoureuse, rien n’est plus précieux ou motivant ! Néanmoins, une petite farce innocente ne fait de mal à personne, non ?

Les extrêmes s’attirent

Ne serait-il pas ennuyeux d’avoir tout en commun avec son ou sa partenaire ? Évidemment, il faut partager des objectifs à long terme. Mais concernant les préférences, par exemple pour le café ou le thé, la randonnée ou la lecture, les films ou les documentaires, elles devraient être individuelles.

L’un pourrait adorer le fitness pendant que l’autre préférerait la marche…vers le réfrigérateur ! Devrait-on chaque jour avoir à choisir entre un haltère et un pot de Nutella ? Aimer devrait être moins dur, et un mariage devrait permettre à deux personnes différentes de s’épanouir, ensemble, sous le même toit !

La nuit porte conseil

Pour durer, un mariage nécessite beaucoup d’amour et d’engagement. Il n’existe pas de formule magique ou de règle universelle pour y arriver. Les couples survivent souvent, parce que personne au monde ne les connaît mieux qu’eux-mêmes.

On dit qu’il ne faut pas se coucher en colère. Pourtant, la colère, elle, n’a aucune notion du temps. Qui dit amour dit forcément déceptions et disputes. Parfois, une nuit de silence peut aider à tasser les choses. Après quoi s’ensuit le plus amusant : la réconciliation.

Précieux aide-mémoires       

Se rappeler les moments clés d’une relation est souvent un sujet de discorde pour plusieurs couples. Au fur et à mesure qu’on avance vers le mariage et après, il y a plus de dates importantes à retenir et à célébrer : le jour où on s’est rencontrés, le premier rencard, le premier baiser, le jour du mariage, entre autres.

C’est à la fois trop et pas assez quand on désire créer d’autres moments spéciaux. Le plus génial, c’est quand notre partenaire s’en rappelle et qu’on revisite ces moments ensemble. Ici, un rappel numérique est idéal. Comme quoi, la technologie, ça aide !         

Alerte au Yéti

Quand on aime les femmes aux cheveux longs et luisants, ou même courts, il ne faut pas s’étonner de voir un tas de cheveux traîner aux quatre coins de la maison. Elles en perdent une tonne chaque jour. Mais le plus surprenant, c’est qu’il leur en reste toujours sur la tête !

Pas de panique. Et surtout pas besoin de faire l’autruche. Passer un coup de balai ou l’aspirateur vaut bien quelques points de fidélité. Et puis, ne promet-on pas de rester ensemble pour le meilleur et pour le pire ? Voilà, on y est !

La frontière grise

Vieillir est inévitable, tout comme l’apparition de cheveux gris au fil des ans. Soit. Mais cela n’empêche pas d’être frustrée et un peu agacée par la façon dont on distingue les normes de beauté entre un homme et une femme aux cheveux grisonnants.

Pendant que les femmes paniquent, les hommes eux sourient fièrement. Une fierté due au fait que les femmes trouvent séduisant qu’un homme ait une touche de gris dans les cheveux. Cela les rend un peu plus suaves et ce n’est pas pour déplaire. Paradoxalement, le gris inquiète les femmes et elles le cachent autant que possible !

Bonjour le bedon

Une autre frontière qui sépare les sexes est la prise de poids. Alors que les femmes redoutent de ne plus pouvoir rentrer dans leurs vêtements, les hommes, eux, se caressent le bedon – signe de prospérité – en prenant une autre bière. C’est surprenant de voir à quel point les maris s’accommodent d’un surplus de kilos.

Les hommes vont plus loin même, en portant des habits serrés. A l’opposé, les femmes cachent leurs bourrelets sous des tenues amples. Pour ne pas se complexer, le mieux est tout simplement de se faire des compliments, quel que soit notre tour de taille.

Infidélité virtuelle

Regarder la télévision ensemble est une activité qui peut rapprocher les couples. En effet, certains experts suggèrent qu’elle serait bénéfique pour les relations. Pourtant, elle peut aussi être source d’infidélité. Tout à fait ! On peut trahir son ou sa partenaire par le biais d’une émission de télévision !

Avec l’accès grandissant au contenu audiovisuel, plusieurs couples ont pris l’habitude de suivre, ensemble, les émissions télévisées. Mais que se passe-t-il si l’un des partenaires n’est pas disponible ? Et bien, on continue sans lui ! Si ça ce n’est pas de la trahison, alors qu’est-ce que c’est ?

Oui, je le veux !

Quand elle rencontre l’homme de ses rêves, une femme a hâte de passer le reste de sa vie à ses côtés. Mais ça, elle ne saurait lui dire ; surtout si elle est conventionnelle et préfère qu’il prenne l’initiative de son propre chef.

En attendant, tout ce qu’elle peut faire, c’est montrer, subtilement, qu’elle est prête à se marier. Il lui faudra beaucoup d’énergie pour se contenir, et éviter de penser à la demande. Une énergie qui finira par exploser sous un “Oui !” tonitruant quand son partenaire lui posera enfin la question tant attendue.

Tendance “Healthy”

“Ce qui est à moi est à toi”. C’est une phrase répétée souvent en couple. Elle est de mise quand la maîtresse de maison décide d’adopter un mode de vie sain, son compagnon n’a d’autres choix que de suivre le mouvement : il mangera ce qu’elle mangera.

De nos jours, vivre “healthy” est devenu tendance. Un peu partout, il y a des studios de yoga, des salles de sport, des bars, et même des supérettes vegan. Alors, quand une femme adopte un style de vie saine, elle entraîne son homme ! Et puis, comment être contre, vu qu’on en sortira gagnant ?

Ceci est mon vrai visage

Dans la série télévisée Mme Maisel, femme fabuleuse, il y a une scène où Midge – le personnage principal – se réveille avant son mari pour se faire son “look du jour” parfait. Cette scène, dépeignant la réalité de certaines femmes au foyer dans les années 50, n’est plus d’actualité.

Plus personne ne se réveille le matin en ayant l’air d’avoir été maquillé dans son sommeil ! Les hommes doivent s’habituer au visage naturel de leur partenaire. Même si certaines femmes prennent plus d’une heure pour se préparer avant d’aller au travail, la situation est toute autre au réveil !

Le pouvoir des excuses

Malgré ce que certains disent, il n’existe pas de relation parfaite. Le mariage, en particulier, inclut plusieurs difficultés qu’il faut apprendre à surmonter. Ce n’est pas que du beau temps et des papillons – il y a parfois également quelques orages.

Comment peut-on surmonter les moments difficiles ? Pour y arriver, il faut savoir s’excuser et pardonner. Lorsque l’on blesse la personne qu’on aime, la prochaine étape consiste à s’excuser, afin d’entamer le processus de guérison. Il n’y a rien qu’un câlin chaleureux et des excuses sincères ne puissent réparer.

Manger au frigo

Quand une femme remarque que son partenaire sort discrètement de la chambre et tarde à revenir, elle pourrait décider de le suivre, pour le prendre la main dans le sac, en train de texter ou d’appeler une autre fille. Quelle surprise, lorsqu’elle le verra manger en cachette – devant le réfrigérateur !

Se goinfrer peut être malsain, mais manger en cachette, pour éviter d’utiliser une assiette et des couverts, c’est autre chose ! Certains hommes ne l’admettent pas, mais la plupart du temps, s’ils se servent directement au frigo, c’est parce qu’ils sont trop paresseux pour nettoyer la vaisselle après.

La Baby Fever

Cette image illustre parfaitement la “baby fever”. Immortalisé à la télévision et au cinéma, il s’agit du désir intense d’avoir un bébé, et selon les experts, il existe réellement. La baby fever est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes.

Lorsqu’un couple se marie et commence à vivre ensemble, l’étape suivante consiste souvent à fonder une famille. Que le couple commence à le planifier ou non, se projeter peut pousser certaines femmes à “baver” en voyant les bébés des autres. Quant à l’homme, même s’il ne bave pas, son regard n’est pas pour autant dénué d’envie.

Le bon soldat

Ceux qui ont suivi la série télévisée Friends, se rappellent certainement des épisodes où Chandler et Monica essayaient d’avoir un bébé. Même s’ils étaient très occupés, ils devaient respecter le calendrier d’ovulation. Comme eux, tout couple qui “essaie” sait qu’un plan de match est nécessaire pour concevoir.

Il est compréhensible qu’une femme qui a la baby fever, prenne rapidement en charge “l’opération bébé”. Et oui ! Certains n’hésitent pas à baptiser leur plan de conception. Et quand la femme passe en mode “attaque”, son homme n’a d’autre choix que d’être un bon soldat et de suivre ses ordres, à la lettre.

Il faut sauver le soldat Ryan

Pendant longtemps, la société a suggéré que les hommes sont plus forts que les femmes. En sport, ils sont plus rapides et plus puissants. Toutefois, de récentes études montrent que les femmes sont plus résistantes, ont plus d’endurance musculaire, et se fatiguent moins que les hommes.

Ceci, associé au désir d’avoir un bébé, est une combinaison puissante qui peut pousser l’épouse à épuiser son partenaire au lit. Quand viendra le moment de faire un bébé, ce sera comme courir un marathon, ayant en guise de trophée un test grossesse positif.

Potions magiques

Lorsqu’elle a du mal à tomber enceinte, une femme se tournera d’abord vers la science. Jusqu’à ce que sa patience ne s’épuise. A ce moment, elle se tournera vers les bonnes vieilles traditions, transmises de génération en génération.

On se réfère ici aux astuces de vieilles femmes, dont plusieurs femmes attestent de l’efficacité. Les “potions pour concevoir” sont nombreuses et il en existe un peu partout dans le monde. Une femme qui a la baby fever n’hésitera pas à les essayer toutes. Il faut espérer qu’elle évitera d’essayer la cantharidine romaine.

L’invité indésiré

Pour une jeune fille, l’apparition des règles marque son passage vers le statut de femme, et cela devrait la rendre joyeuse. Cependant, pour une femme mûre, qui veut devenir maman, les règles ne sont pas les bienvenues.

Une femme qui est dans cet état d’esprit s’imagine déjà tenir dans ses bras son bout de chou. Elle ne peut s’empêcher d’acheter à l’avance des kits de grossesse et des vêtements pour bébé. Devoir annoncer à son partenaire que la mission a échoué peut être frustrant, mais quand on désire vraiment une chose, abandonner n’est pas une option.

Un homme à terre

Les hommes sont réputés pour être des durs à cuir. Pourtant, une grippe, plus que tout autre chose, arrive à avoir raison d’eux. Même s’il est évident que personne n’est épargné de tels moments, surtout quand il fait froid comme en hiver, les hommes sont plus sensibles au rhume ou à la toux.

Les femmes font tourner le monde, et quand il arrive que leur soldat soit à terre, une soupe chaude et un bon massage peuvent le remonter. Une si bonne intention ne passera pas inaperçue lorsqu’il se remettra ; et elle sera, bien évidemment, dûment récompensée.

L’effort paie

Quels que soient les revers ou les circonstances, la persévérance paie. Ainsi, après plusieurs jours de gymnastique avec son partenaire, le test de grossesse se révèle positif. A cet instant, les amoureux sortent en trombe de la salle de bain et, comme s’ils venaient de gagner le jackpot, explosent de joie.

Il y a des nouvelles qui changent totalement nos vies et l’arrivée d’un bébé en fait partie. Tout à coup, on devient excessivement responsable. On veut construire un foyer, changer nos mauvaises habitudes, et conquérir le monde !

Longue vie au roi

Rien ne change un homme autant que d’apprendre qu’un petit prince ou une princesse va rejoindre son royaume. Une fois la nouvelle confirmée, le roi devient très protecteur ; restant à l’affût de toute menace qui pourrait nuire aux siens.

Tout à coup, sa dame devient comme un nourrisson qu’il faut constamment surveiller. L’homme devient à la fois son médecin, son nutritionniste et son coach – contrôlant scrupuleusement son régime alimentaire, sa température corporelle, et même les tâches domestiques dont elle s’acquitte. Tout ceci afin de s’assurer que tout est dans l’ordre. 

Le prix à payer

Le chemin qui mène à l’aboutissement d’un rêve est souvent tortueux. Le corps d’une femme est une création fantastique. Il peut éblouir sur un podium, mais également être un vaisseau robuste qui donne naissance à des enfants qui vivront dans un foyer aimant.

Durant la grossesse, alors qu’une nouvelle vie se forme en elle, les hormones jouent les prolongations et ceci se reflète sur la peau de la femme enceinte. Qu’ils s’agissent de boutons qui apparaissent sans prévenir ou de sauts d’humeur hors du commun, le mari doit encourager et soutenir sa reine avec le sourire.

La déesse incarnée

Le pouvoir d’une femme se manifeste pleinement quand son ventre commence à pointer. On n’hésite pas à lui céder un siège en bus ou dans le train, pour qu’elle dispose de tout le confort nécessaire. Toutefois, c’est l’époux qui profite le plus de ce moment.

L’homme devient comme un chien de chasse prêt à obéir à n’importe quel ordre. Que ce soit pour courir à l’épicerie ou faire la vaisselle, il est prêt à tout pour s’assurer que sa dame est comblée. Ce sont des moments qui méritent d’être pris en photo, au risque de les oublier.

Les avantages de la grossesse

Il est temps de célébrer la grossesse. Outre l’anxiété liée au fait de devenir parents, il y a tant à apprendre, à commencer par les changements physiques qui se produisent chez la future maman ! Déjà sans grossesse, le corps d’une femme est une œuvre d’art. Alors quand il porte un bébé, c’est une merveille à laquelle les hommes ne peuvent résister !

La transformation physique d’une femme enceinte est fascinante, et qui mieux que leur bien-aimé époux, qui y a contribué, mériterait d’en profiter ? Finalement, il semblerait que prendre des formes et devenir plus douce pendant la grossesse ait ses avantages !

Le maître a parlé

En début de grossesse, même si l’on ressent chaque changement qui se produit dans son corps, rien n’est plus marquant que le premier coup du bébé. C’est un moment historique, une façon pour le bébé d’indiquer au couple qu’il doit être traité avec soin.

Le tout premier coup peut être une grande surprise pour les futurs parents. A cet instant, où qu’ils soient, ils marquent une pause, pour appréhender cette étape importante. N’est-ce pas magique ? Cette façon dont les parents communiquent avec ce petit être qui pousse dans le ventre de sa mère ?

Adieu le sommeil léger

Le grand amour d’une mère commence avec les tracas qu’elle doit endurer pour donner naissance à son petit bout de chou. À mesure que le ventre pousse, le sommeil profond devient un souvenir lointain. Après tout, on n’a rien sans rien.

Même s’il y a sur le marché d’excellents coussins de grossesse, qui aident la future mère à se reposer, cela n’empêche pas de se tortiller dans son lit. Cela peut être stressant, surtout pour le mari qui est en état d’alerte constante, espérant et priant que tout aille bien.

Vessie fragile

Tout ce poids dans le ventre d’une femme – surtout à un stade avancé de la grossesse – a besoin de se poser quelque part et, malheureusement, il opte souvent pour la vessie. Durant cette période, l’appel de la nature ne se fait pas prier.

Puisque sa femme a la priorité absolue, le mari doit être prêt à lui céder la place aux toilettes, sans poser de questions. D’ailleurs, il serait peut-être judicieux de penser à un plan B au cas où l’accès à la salle de bain lui serait temporairement interdit.

Un souci de taille

Arrivée au neuvième mois, la future maman est facilement irritable, fatiguée, constamment ballonnée, et elle pourrait avoir du mal à faire ses lacets vu son poids grandissant. Son partenaire, attentionné, sans attendre qu’elle lui demande de l’aide, pourrait dans ce cas se mettre à genoux et l’aider à enfiler sa paire de chaussures préférée.

Il ne faut pas oublier de les lui retirer avant de s’endormir. Pendant que la maman est occupée à prendre soin du futur bébé, son partenaire se doit d’être affectueux et attentionné. Avec le sourire, il faut lui proposer de l’aider aussi souvent que possible.

Le jour J

Nous y sommes ! C’est le jour J. Parfois, il y a des signes précurseurs et d’autre fois, on annonce en criant que la poche d’eau est rompue. C’est la panique totale ! Sur cette image, l’illustrateur a su capturer le spectre d’émotions que le couple éprouve souvent à ce moment.

Alors même qu’il essaie de se calmer et de calmer sa femme, le mari commence à penser à ce qu’il faut faire – entre autres, comment se rendre à l’hôpital ou qui appeler. Un court instant, les deux, silencieux, respirent et réalisent que l’heure est venue ; mais la panique revient vite !

Rude épreuve

Cette image – et les émotions associées – devrait parler à beaucoup de couples. L’attente dans la salle d’accouchement est un combat à part entière. En seulement quelques heures, la vie du mari et de la femme sera à jamais bouleversée: ils vont devenir des parents.

Alors que les mamans s’inquiètent d’avoir mal, les papas, eux, sont tout excités à l’idée de rencontrer le bébé. Tout souriant, on voit bien que l’homme ne saisit probablement pas la gravité de la situation. Mais peut-on le blâmer d’être excité ? Après tout, la couvade ne touche pas non plus tous les futurs papas !

Une joie débordante

Finie l’attente. Le bébé est là ! Les parents sont en pleine extase ! On n’a aucune envie de détourner le regard de cet adorable petit être. C’est tout à fait compréhensible. Qui voudrait rester loin de ces petites mains et de ce sourire à croquer ?

Les premières semaines se résument à manger et dormir, en boucle ! Au début, les bébés ne dérangent pas beaucoup. Ces petits anges se contentent de faire la sieste, de salir leurs couches et de se goinfrer de lait ! S’occuper d’eux pendant cette période est plutôt facile !

Le lien naturel

Ayant porté son bébé neuf mois durant, le lien avec la maman se fait naturellement dès que leurs regards se croisent pour la première fois. Ici pourtant, l’illustrateur nous montre le beau lien qui unit un papa et son enfant. C’est une expérience sans pareille !

En plus, l’artiste met en scène la nouvelle maman, dans sa gloire naturelle. En effet, alors que beaucoup de nouvelles mamans ont du mal à accepter les changements physiques post-partum, cette image montre qu’on n’a pas à avoir honte de ses vergetures, cicatrices ou autres imperfections. Surtout pas après avoir porté un être humain !

Une dure réalité

Tout comme la lune de miel, cette phase tendre passe en un clin d’œil marquant ainsi le début du périple de la parentalité. Avant, le couple avait le contrôle de leur vie, mais la donne a changé.

Difficile à croire, mais la vérité est que ce petit être humain peut avoir raison de deux adultes, allant jusqu’à les priver d’un besoin basique comme le sommeil. Et même si certains bébés font exception, ils sont rares! Notre but n’est pas de susciter la panique mais c’est un fait. Toutefois, après 18 mois, environ, les choses devraient revenir à la normale.

Les doutes persistants

Avec toute cette agitation, c’est normal de se demander si on fait bien les choses. Et même si on a lu une tonne de livres sur la grossesse, la maternité et comment s’occuper d’un bébé, aucune connaissance théorique ne peut totalement nous préparer à une tâche aussi épuisante, exigeante et difficile.

Néanmoins, contenir nos doutes et nos peurs n’aide pas. Il faut plutôt les partager avec son partenaire. Il faut se soutenir mutuellement dans nos nouvelles tâches parentales et prendre le temps de s’adapter. Voilà pourquoi on dit que l’arrivée d’un enfant rapproche le mari et la femme.

Ce n’est qu’un au revoir

Pour les nouveaux parents, un break s’impose parfois – des vacances sont idéales dans ce cas. Alors, il faut trouver une baby-sitter fiable et préparer le nécessaire dont le bébé aura besoin pendant leur absence. Malgré tout, au moment de la séparation, on n’a aucune envie de dire au revoir.

Quel que soit son désir de partir en vacances au bord de la mer, rien ne peut préparer une mère à cette séparation. Et même si elle sait que ça ne durera pas, elle ne peut s’empêcher d’être angoissée à l’idée d’être séparée de son petit ange.

Il était une fois la pandémie

En tant que parents, l’angoisse de la séparation est normale. Mais personne n’aimerait rester enfermé en famille, à cause d’un confinement mondial. On a tous besoin d’une pause ! Sans quoi, même les corvées les plus simples deviennent pesantes – et il ne faut pas oublier les responsabilités parentales habituelles !

“Au secours !”. Ce serait un titre parfait si on en devait en donner un à cette image. Pourtant, l’adorable bébé que l’on y voit ne semble pas se soucier de la situation alarmante, ni de l’obscurité autour ; on dirait même qu’elle profite pleinement du moment, en compagnie de papa et maman !

Attention bébé en approche

Malgré les difficultés, élever un enfant est enrichissant. Ainsi, une fois que le premier bébé a un peu grandi, on veut en faire d’autres. Néanmoins, c’est souvent quand le couple décide d’abattre cette tâche que le petit ange commence à hurler, pleurer, ou vient frapper à la porte !

On dirait presque que les bébés sentent quand leurs parents ont besoin d’intimité et font exprès de ne pas leur en accorder. Les parents, eux, espèrent ne pas avoir été surpris en pleine action. La dernière chose dont ils ont besoin, c’est que bébé raconte l’incident à la prochaine fête !

Un repos bien mérité

Le fait que les femmes sont naturellement prédisposées à être des super-mamans épargne-t-il aux papas d’assumer leurs responsabilités ? Certainement pas. S’occuper d’un nourrisson est épuisant et les mamans n’ont pas à le faire toutes seules.

On dit souvent que personne ne cerne mieux un enfant que sa mère, mais il arrive que celle-ci soit désemparée ou submergée. Nourrir le bébé en permanence, changer ses couches, et le babysitter. Tout ça épuise la maman et la prive de sommeil. Papa doit donc parfois prendre le relais jusqu’à ce que le couple maîtrise l’art d’élever un enfant.

L’homme perdu

L’homme de la maison est, indéniablement, un décideur autonome. Pourtant, il est perdu quand il s’agit d’aller faire les emplettes. Il arrive même qu’il passe un appel à sa femme pour lui demander quelle marque de spaghettis acheter !

C’est vrai que les femmes sont expertes pour gérer un certain nombre de tracas – de vraies multitâches. Mais est-ce une raison de les embêter pour les choses les plus insignifiantes ? Il est temps que les hommes apprennent à se débrouiller seuls, aussi bien pour les emplettes que pour aménager la chambre d’enfant !

J’ai raison et toi pas

Tandis que l’un préfère dorloter et choyer l’enfant, l’autre préfère être plus autoritaire. Résultat ? On se dispute souvent parce que chacun croit savoir ce qui est mieux pour le bébé. Le souci, c’est que ce dernier est perdant dans ce conflit. Il faut donc que les parents soient unis.

Chaque parent a son style d’éducation et pense souvent qu’il faut prouver que la méthode de l’autre est mauvaise. Ceci dit, on oublie souvent qu’être parents nécessite de la collaboration et beaucoup d’amour. Alors, chers nouveaux parents, il faut cesser de se blâmer mutuellement et profiter de ces précieux moments !

La famille s’agrandit

Les enfants sont les pièces parfaites qui complètent le puzzle que forme un couple. Malgré la confusion et les tracas, élever un enfant ensemble intensifie l’affection au sein d’un couple. Pour un papa qui attend impatiemment l’arrivée de son second enfant, sa joie est sans limite.

Même s’ils l’ont déjà fait une fois, la deuxième enfant est un tour de montagnes russes à part entière. Quoiqu’il en soit, tout revient vite à la normale puisque les parents ont appris de leurs erreurs. Le plus important est de s’assurer que l’aîné ne joue pas trop les patrons de son cadet !

Prochaine étape

Les émoticônes pourront-elles un jour remplacer les vraies émotions ? Un “emoji cœur” exprime-t-il parfaitement l’affection profonde que l’on éprouve pour la personne qu’on aime ? Pas certain ! Mais dans un monde de plus en plus connecté, il est probable que cet amour soit mis à l’épreuve !

Les écrans et les réseaux sociaux menacent l’intimité en ne maintenant que des communications intangibles. Ces deux tourtereaux n’ont-ils pas l’air plus tristes et fatigués qu’autrefois ? Il est temps de ranger nos écrans et de raviver la flamme de l’amour !